AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~ Zblu Town : La ville des Sentinel, La rage de Giriko.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ~ Zblu Town : La ville des Sentinel, La rage de Giriko.   Mar 11 Nov - 15:37

Une ville tranquille, à ce qu'on dit !
D'après les rumeurs, les flics sont de vrais barges qui s'attaquent à toutes les petites frappes susceptibles de déranger l'ordre de leur petite île automnale. Dans le coin, on les appelle les Sentinel. Enfin, ça reste que des rumeurs et certains aiment beaucoup les vérifier. Vous vous doutez bien de quel genre de type on parle là, non ? Les règles ne sont pas faites pour être respectées, pas pour des gars comme Giriko. C'était exactement pour ça qu'il était ici...


• THEME •

<< SCHBRACK >>



Au centre d'une des nombreuses rues de Zblu Town, une silhouette démembrée venait de traverser la façade d'un établissement, tellement vite qu'il était difficile de savoir où et comment cela s'était déroulé. Les passants et marchands qui se trouvaient dans le coin à cet instant hurlèrent de stupeur mais ils ne s'arrêtèrent pas en voyant l'état dans lequel le pauvre homme se trouvait. En effet, le gars n'était plus qu'une loque de chair immonde et rampante, en pleine agonie. Il semblait être directement passé entre les mâchoires d'un requin déchaîné ou d'un broyeur à métaux, c'était sérieusement affolant. Ce qui était d'autant plus terrifiant, c'était de penser un " être-humain " capable de pareille barbarie. En se tournant légèrement, on pouvait clairement voir le trou béant par lequel était passé l'homme. Le bois de la façade de la bâtisse " Jim's Fellows " était complètement déchiré, on aurait dit qu'un boulet de canon avait traversé le bar aux allures de Western. L'intérieur n'était pas dans un état bien réjouissant lui non plus, la fumée s'élevait comme un matin embrumé et les tables étaient sans dessus dessous, sans énoncer la présence d'une multitude d'hommes à terre, tous dans le même état que celui affalé dans la rue, immobile. C'était un spectacle peu réjouissant. Le pire était à venir.
Un homme, ou un monstre, se tenait debout au milieu de toutes ces décombres. Son visage, comme ses vêtements, étaient immaculés du sang de ses victimes. Ces raclures avaient payés le prix fort pour l'avoir dérangé en se moquant de son look. Il ne faisait que boire, en fin de compte, ce n'était pas lui qui avait provoqué toute cette merde. Il y avait largement contribué cela dit, en cédant volontairement à la moindre provocation pour exploser les minables et se défouler un bon coup. C'était surtout l'occasion rêvée pour attirer ces foutus Sentinel qui faisaient tant parler d'eux dans la région ! Ils avaient sérieusement intérêt à être à la hauteur, ces héros à deux ßerrys, sinon notre massacreur n'irait pas de main-morte pour foutre cette ville à feu et à sang, foi de cyborg.

Alors qu'il s'aventurait dehors en explosant les morceaux de mur sur son chemin, Giriko qui se débarrassait tranquillement des morceaux encombrants qui trônaient sur ses habits entendit un bruit sourd. C'était comme le son d'un rotor métallique au loin, qui se rapprochait dangereusement de sa position... Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? Un des habitants furax, sûrement un petit commerçant inoffensif, donna vite une réponse involontairement au fauteur de troubles, qui n'existerait, selon eux, que pour un temps infime.

Habitant : " Espèce de sale vermine ! Regardes ce que tu as fais à mon étalage !! "

" Rien à cirer papy, fermes-là un peu ou je te tue... " répliqua vivement Giriko en fixant l'horizon.

Habitant : " Co... COMMENT ?! Ca ne se passera pas comme ça, on a déjà prévenu les Sentinel, je peux t'assurer que tu vas regretter ton insolence, inconscient ! "

Le regard sordide de Giriko se posa sur le commerçant qui l'ennuyait sérieusement à gueuler comme ça si près de lui. Ses yeux de prédateur suffirent à le faire taire et fièrement, il répliqua avec un rage déconcertante ces quelques paroles imbibées d'une violence inouïe.

" Ouais, j'y compte bien !!! Je suis venu exprès pour eux... Ils ont intérêt à être nombreux, car je vais avoir besoin d'un petit échauffement pour pas rouiller... si ils se montrent pas à la hauteur, je vous écorcherais tous hé hé hé... "

Il reporta son attention sur le lointain, espérant bientôt voir débarquer les policiers du coin avec qui il avait méchamment hâte d'en découdre. Cette journée s'annonçait mémorable pour la " tranquille " ville de Zblu Town.


[ Bon ben, si quelqu'un veut s'incruster, mp ! En attendant, je continuerai tout seul ]
Revenir en haut Aller en bas
 
~ Zblu Town : La ville des Sentinel, La rage de Giriko.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Sanctuary V2 :: Mers et Océans :: Les Mers :: North Blue :: Autres îles.-
Sauter vers: